mardi 20 mars 2007

Mefi Sieu Nissart Degun M'esquissa

La cause nissarda hisse désormais sa bannière rouge et noire au cœur de la capitale ! On connaissait les fameuses « Brigades Sud » du stade du Ray ! Il faudra désormais compter avec la « Brise de Nice ».


Chaque troisième lundi du mois, cette conviviale congrégation rassemble les exilés médiatiques niçois dans la capitale. Pas sectaire pour autant, cette association de la bonne humeur et de la franche déconnade accueille aussi les amoureux de la socca, du pan bagnat et de la pissaladière pourvu qu’ils sachent entonner avec cœur l’hymne du pays, « Nissa la Bella » et partagent un brin d’histoire personnelle avec les collines de Cimiez et le cours Saleya !


A l’origine de ce cercle pas comme les autres, trois aiglons journalistes, Christophe Kulikowski, Alban Mikoczy et Fabrice Turpin (avec un « i », ça ferait quand même plus niçois !) qui ont quitté le nid azuréen pour prendre leur envol à Paris ! Mais fierté et nostalgie des racines oblige, ils ont eu l’idée géniale de recréer une enclave du « lou pais » adoré en réunissant la célèbre diaspora niçoise dans les contrées hostiles du grand Nord hexagonal !


Le coup d’envoi s’est déroulé le 19 février dernier à la Ferme Saint-Simon, le restaurant tenu par l’inoubliable sourire télévisuel qu’est Denise Fabre et niçoise incontournable. La vingtaine de membres fondateurs a pacifiquement envahi la salle sous les yeux éberlués de quelques touristes en goguette et de businessmen yankees. Au menu, discours des fondateurs, tour de table des premiers adhérents et débats enragés pour trouver un nom de baptême à l’association.


Pour cette grande première, deux prestigieux partenaires étaient de la partie. Grâce à Pierre-Marie Descamps du journal « L’Equipe », certains ont pu réviser le passé sportif glorieux de l’OGC Nice. Lequel n’était pas en reste puisque l’un de ses membres éminents, Franck Giudicelli, avait fourni les maillots du Gym, uniforme désormais obligatoire des membres attitrés.


La prochaine rencontre aura lieu le lundi 26 mars. Pour l’occasion, une pléïade de Nicois honorifiques sera conviée parmi lesquels les plumes acérées de Max Gallo et Georges-Marc Benhamou ou encore les expertes des arcanes télévisuelles que sont Michèle Cotta et Catherine Barma.


D’autres stars sont également attendues avec un ministre au casque de moto, la boîte à questions pour un champion, l’ondine de la piscine, le soleil charmant de « Marche à l’Ombre », l’Egyptien nissart et d’autres encore.



Par Olivier Cordonnier

2 commentaires:

Le niçois a dit…

Pour les niçois exilés, un bon remède à la nostalgie :

http://angeassociation.free.fr/catalogue/frenchyetfanny/tome_02/index.htm

Le niçois a dit…

Pour les niçois exilés, un bon remède à la nostalgie :

http://angeassociation.free.fr/catalogue/frenchyetfanny/tome_02/index.htm